Les enfants 2.0 moins bons à l’école ?

Selon une étude menée par le psychologue américain, Larry Rosen, spécialisé dans les technologies de l’information, Facebook nuirait aux résultats scolaires des élèves qui en sont adeptes. À l’heure où les parents luttent pour que leurs enfants fassent passer leurs devoirs avant l’utilisation du fameux réseau social, cette révélation s’explique logiquement : le temps passé sur Facebook, c’est du temps en moins pour les leçons et les devoirs.

Facebook n’aurait pas qu’un impact négatif sur les écoliers. Le site communautaire les rendrait plus empathiques et plus ouverts d’esprit. Paradoxalement, ces jeunes utilisateurs seraient également plus égocentriques, et plus sujets à la déprime.

Le 3 nov. 2011
 
 
 
 
Acadomia

rejoignez notre forum

Que pensez-vous du système de notation français ?

dernier message le 18 févr. 2015, par sysdream:

"error..."