Cherche Mary Poppins désespérément

C’est décidé, vous allez employer quelqu’un pour prendre soin de vos chérubins. Assistante maternelle, employée de maison, nounou ou baby sitter, comment dénicher la perle rare ?

 

Elle ouvre son sac et commence à déballer ses affaires. Elle en sort divers objets, du parapluie au porte-manteau. Elle chante gaiement avec les enfants, déride le père débordé, organise des sorties chasse à courre ou nettoyage musical de cheminées. Elle transforme la famille et s’envole vers d’autres cieux. La vôtre demande des tickets repas, une poussette double, vous compte des heures supplémentaires parce que vous arrivez à 20h08 et qu’« à la fin de la semaine, ça fait au moins trente minutes ». Elle attend quoi exactement Marry Poppins pour sonner à la porte ?

Recruter sa nounou, c’est apprendre à confier son enfant en toute confiance. C’est accepter qu’une étrangère s’en occupe d’une manière peut-être différente de la vôtre. Le meilleur gage de confiance (pour les enfants de moins de trois ans) est l’agrément. Il certifie que le logement est adéquat, la nourrice formée (60 heures obligatoires) et compétente. Il suppose qu’elle a été évaluée par des tiers, suivie par une puéricultrice de la PMI  (Protection Maternelle et Infantile).

 

Bouche à oreille

Vous pouvez trouver la liste des nourrices (ou assistantes maternelles) agréées à la mairie, la CAF ou la PMI. Pour une baby sitter ou une employée de maison, la technique la plus efficace reste le bouche à oreille. Si personne ne peut vous recommander quelqu’un vous pouvez toujours fouiller sur les nombreux sites d’annonces type bebe-nounou.com, garde-denfants.com et autres.

Il est fort probable que dès le premier contact, téléphonique dans la plupart des cas, vous vous fassiez une opinion. Un conseil, attendez la première rencontre, le téléphone est souvent un mauvais agent de communication (particulièrement pour les nourrices étrangères). Pour pouvoir vous projeter, fixez-le rendez-vous sur le lieu supposé de la garde (chez vous pour une employée de maison, chez elle pour une assistante maternelle).

 

Une question de feeling

Première impression, est-elle ponctuelle ? Sans faire de conclusions hâtives, du retard au rendez-vous peut vouloir dire du retard pour votre enfant. Vérifiez également la compatibilité de vos emplois du temps (jours de garde, horaires précis, flexibles, etc). Questionnez-là sur ses habitudes de vies, son régime alimentaire, ses capacités culinaires. Il est courant de contacter les anciens employeurs. Un peu moins de poser des questions très personnelles sur la vie de famille par exemple.

On ne s’étalera pas sur la gentillesse, la manière de répondre, la patience, le sourire, etc… Il s’agit essentiellement de feeling et de perception.

Si vous la rencontrez chez elle, prenez le temps de visiter. Observez le rangement, la propreté, les animaux de compagnie, son attitude avec les autres enfants… Faites aussi un tour dans le jardin s’il y en a un. La bonne question à se poser : est-ce un endroit accueillant pour mon enfant ?

 

Un équilibre à trouver

Il est très tentant de préparer un questionnaire à l’avance, histoire de passer en revue tous les points importants. Il semble qu’il soit plus judicieux d’essayer de glisser ses questions dans une conversation comme l’explique cette assistante maternelle sur un forum de parents soucieux1 « Je suis assistante maternelle depuis 3 ans… j'ai reçu pas mal de parents… et l'entretien n'est pas un entretien mais une longue discussion fort sympathique, un moment d'échange… Le feeling passe ou pas. Sauf dernièrement j'ai reçu une maman qui est arrivée avec son questionnaire, me posant des questions les unes après les autres. Enfin, je dis les unes après les autres mais elle a pas eu le temps de me poser les autres car je l'ai arrêtée et lui ai expliqué que sa manière de faire ne me convenait pas. Elle a paru surprise, s'est excusée me disant que c'était de peur d'oublier quelque chose. Je lui ai dit, et je vous dis aussi à vous mesdames : glissez vos questions durant la conversation, et privilégiez l'échange. La relation de l'ass’mat et des parents, même s’il s'agit d'un employeur et d'un employé, ne peut être comparée à celle que l'on trouve dans les bureaux. »

Et si vous n’avez aucune envie de vous en occuper, vous pouvez toujours vous tourner vers une agence spécialisée.

 

Sources :
http://forums.france5.fr/lesmaternelles/Modedegardeetorganisation/comment-recruter-entretien-sujet_52_1.htm

Bien choisir le mode de garde de votre enfant, Dr Sylvie Angel, Marabout


Laurline Danguy des Déserts

Le 9 oct. 2012
 
 
 
 
 
 
Acadomia

rejoignez notre forum

Que pensez-vous du système de notation français ?

dernier message le 18 févr. 2015, par sysdream:

"error..."