Collège : à  l'heure du socle commun

Dans la théorie, une obligation de résultats sur 7 compétences

Echec scolaire, taux de redoublement et d’absentéisme record, le collège initialement conçu pour permettre d’accéder au lycée général ne remplirait pas cette fonction pour 65% de ses élèves. Selon un rapport d’information de l’Assemblée Nationale (1) : « seuls 35% d’une classe d’âge accède au baccalauréat général. Le drame du collège, c’est qu’il inflige à 15% d’élèves, en fin de troisième, de n’avoir aucune des compétences générales attendues. »

Pour remédier à ce constat, la France a adopté en 2005 la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école, instaurant une obligation de résultats à travers un socle commun. Il est articulé autour de sept compétences parmi lesquelles : la maîtrise de la langue française, la maîtrise des principaux éléments de mathématiques, une culture humaniste et scientifique permettant le libre exercice de la citoyenneté, la pratique d’au moins une langue étrangère, la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication.


Ce socle, selon la loi (2), veille à garantir pour l’ensemble des élèves du secondaire « la maîtrise d’un ensemble de connaissances indispensables pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société ».

 
Le 29 nov. 2010
 
 
 
 
 
Acadomia