Comment aider son enfant à construire son projet d’orientation ?

Lorsqu’on construit un projet d’orientation, deux paramètres sont à prendre en compte, la difficulté de la démarche étant d’équilibrer chacun d’entre eux par rapport à l’autre :

 

  • Les désirs et souhaits de votre enfant : il s’agit de la réponse à la fameuse phrase « qu’est-ce que tu voudrais faire plus tard ? » à laquelle chacun d’entre nous a eu droit – d’où la perpétuation inévitable de cette tradition séculaire. Seulement, attention : en fonction de son âge, même si votre enfant formule une réponse tranchée, il y a de grandes probabilités pour qu’il n’ait qu’une idée abstraite et idéalisée du métier concerné : il est donc dangereux d’orienter ses choix sur ce seul critère.
  • Ses résultats et prédispositions scolaires : ce sont eux qui en grande partie ouvriront – ou fermeront – les portes de tel ou tel parcours pré professionnel.  Un enfant qui à 16 ans veut toujours devenir chirurgien alors même qu’il n’a la moyenne dans aucune matière scientifique a besoin qu’autour de lui quelqu’un lui explique qu’il vaut mieux reconsidérer son projet en l’adaptant à ses capacités concrètes, qui s’exprimeront mieux dans une autre filière.

 

La question qui se pose en devient alors « comment concilier les souhaits d’orientation et les prédispositions concrètes de l’enfant ? »

  • Commencez par faire avec lui un bilan de ses résultats scolaires et des matières dans lesquelles il aime s’investir : c’est par cela que commencera son choix d’orientation.
  • Parlez ensuite avec lui de l’éventuel projet professionnel qui est le sien : qu’est-ce qui l’attire dans le métier dont il est question ? En connaît-il vraiment la teneur ? Sait-il par exemple comment s’organise la journée type de quelqu’un qui fait ce métier ?
  • En fonction de ses réponses, abordez avec lui la question de l’équilibre à trouver entre ce à quoi il aspire et la nécessité de ne fermer aucune porte dans l’immédiat : il est par exemple possible d’envisager de suivre une filière qui lui ouvre un large choix d’orientation sans pour autant l’enfermer dans un choix définitif.
  • Enfin, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un professionnel qui saura apporter à votre réflexion commune les réponses personnalisées dont votre enfant a besoin. C’est notamment la vocation du bilan d’orientation Acadomia.

 

Où et à qui s’adresser pour aider mon enfant à choisir une filière ?

Dès la fin du collège, le parcours scolaire de votre enfant est émaillé de choix qui engagent son avenir. Après la troisième, il  est possible de quitter la voie générale pour s’engager dans une formation professionnelle ; au cours de la classe de  seconde, il faut se déterminer parmi les séries qui mènent aux baccalauréats généraux ou technologiques. Enfin, en terminale, il s’agit de faire le difficile choix d’une orientation dans le supérieur… Où trouver les informations utiles pour aider votre enfant à trouver la bonne voie à chacune de ces étapes ?

 

Au collège, au lycée

Même en l’absence de toute difficulté scolaire, pensez à consulter les enseignants afin qu’ils apportent leur éclairage sur les orientations possibles : ils peuvent par exemple connaître les filières entre lesquelles vous hésitez ou encore estimer si le niveau et les aptitudes de votre enfant semblent adaptés au choix envisagé. N’hésitez pas par exemple à prendre rendez-vous avec le prof de maths pour discuter de l’opportunité de faire une classe prépa…

Le rôle du conseiller d’orientation de l’établissement est d’écouter les idées et les doutes des élèves. S’il est suffisamment disponible, et si le contact est bon, il peut être un interlocuteur régulier et guider votre enfant dans ses différents choix.

 

Sur Internet

L’orientation est un sujet si sensible et si vaste qu’Internet regorge de forums de discussion et de sites plus ou moins fiables sur la question. Pour obtenir des informations précises sur les filières et leurs procédures d’admission, préférez les sites publics, plus objectifs, ou encore des sites généralistes reconnus :

Sur le site du ministère de l’Éducation nationale  vous pouvez notamment consulter les rubriques « orientation au collège » et « orientation au lycée » qui présentent l’ensemble des filières envisageables. Orientation pour tous, né d’une collaboration entre l’État et les régions,  permet d’accéder à des informations utiles pour s’orienter à toutes les étapes de la vie. Le site de l’Onisep, davantage destiné à un public scolaire, rassemble les informations nationales et régionales au sujet des formations publiques et des métiers. Des guides présentant les différentes filières après la troisième, la seconde et la terminale sont téléchargeables  gratuitement. De nombreuses présentations vidéo de formations à partir de la troisième et de métiers sont à regarder sur onisep.tv. L’Étudiant propose aussi, outre des informations sur les différentes filières du supérieur, quelques vidéos de professionnels qui présentent leur métier. Pour des renseignements concernant les voies des études supérieures on pourra aussi consulter Studyrama, Phosphore ou encore le centre d’information et de documentation jeunesse.

 

Dans les lieux d’information et d’orientation publics

Les Centres d’Information et d’orientation (C.I.O), les Services Communs Universitaires d'Information et d'Orientation (S.C.U.I.O.), les Permanences d’Accueil d’Information et d’Orientation (P.A.I.O.), les missions locales, les Centres d’Information Jeunesse (CIDJ) sont des organismes publics d'information et de conseil d'orientation qui existent dans toutes les académies. Chacun d’eux est destiné à des publics spécifiques.

Les 600 CIO implantés sur l’ensemble du territoire dépendent du ministère de l'Éducation nationale. Ils disposent d’un fond documentaire important et peuvent fournir des conseils individuels. Il est possible d’y rencontrer un conseiller d’orientation-psychologue. Ils concernent plutôt un public de collège et de lycée.

Les SCUIO, structures implantées dans les universités, proposent aux étudiants de la documentation et des services d’information sur les enseignements de l’université ainsi que des conseils pour l’orientation.

Les  missions locales et les PAIO accueillent les jeunes de 16 à 25 ans qui sont sortis du système scolaire ou qui rencontrent des difficultés afin de les guider dans leur choix d’une formation en alternance ou de faciliter leur insertion professionnelle.

Le réseau du Centre d'information Jeunesse , enfin, informe les jeunes sur tous les domaines qui les concernent.

 

Dans les salons et les forums d’orientation

Ces rendez-vous organisés à partir du mois de décembre permettent aux futurs bacheliers de s’informer sur les filières de l’enseignement supérieur, d’échanger avec des étudiants et des enseignants. Ces manifestations sont en effet l’occasion pour les universités, les IUT, les écoles publiques et privées, les classes supérieures des lycées, de communiquer, de conseiller, de faire connaître leurs cursus et les débouchés de leurs formations. Cependant l’offre de formation est si abondante et concurrentielle qu’il est facile de s’y perdre. Nombreux sont les élèves qui passent dans les allées sans jamais s’arrêter à un stand ou accumulent les prospectus au hasard… Une réflexion préalable est nécessaire pour que la visite d’un salon ou d’un forum ne soit pas autre chose qu’une perte de temps.

 

Auprès des organismes privés

Mais visiter tous les sites Internet et tous les lieux d’information possibles, amasser à la maison des documentations glanées un peu partout, peut désorienter davantage votre enfant, qui ne sait décidément pas quoi faire ! Vous pouvez alors vous tourner vers des organismes privés qui proposent des solutions personnalisées. 

Pour construire un projet d’ensemble et envisager l’avenir à court et à long terme, il est possible de réaliser un bilan d’orientation complet. Ce travail, qui se déroule généralement sur plusieurs séances, nécessite un réel investissement. Bien mené, il permet à coup sûr de faire enfin un choix parmi les différentes filières possibles. Les conseillers d’orientation Acadomia proposent ainsi une démarche structurée en quatre étapes qui aboutit à des préconisations et un plan d’action précis. Mais bien choisir sa filière demande avant tout d’avoir une idée suffisamment nette de ses talents et de ses goûts : afin d’aider votre enfant à mieux se connaître, faites-lui réaliser des tests d’orientation qui éclaireront tant ses centres d’intérêts, sa personnalité que son profil scolaire. Enfin, pour les élèves de terminale, des modules d’orientation permettent d’être averti des spécificités des différentes filières et donc de valider plus sûrement l’orientation choisie.

Le 19 déc. 2011
 
 
 
 
 
Acadomia

rejoignez notre forum

Que pensez-vous du système de notation français ?

dernier message le 18 févr. 2015, par sysdream:

"error..."