Elève/ Les causes du stress à l'école

Qui n’a jamais collé le thermomètre contre le radiateur pour faire monter sa température, en espérant que maman ne verrait que du feu à la supercherie, appellerait le docteur, permettant ainsi d’échapper au contrôle de maths ? Du véritable mal de ventre, à la grippe ingénieusement feinte, nombre d’élèves se font une maladie de l’école.

Que la douleur physique soit somatique ou non, la douleur psychologique, elle, est bien réelle. « 71% des élèves sont régulièrement sujets à l’irritabilité, 63% souffrent de nervosité, un sur quatre a mal au ventre ou à la tête une fois par semaine. 40% se plaignent d’insomnies fréquentes », énumère Peter Gumbel dans son ouvrage, On achève bien les écoliers.  Mais pour quelle raison les élèves français sont-ils autant sujets au stress ? Et pourquoi ce stress peut-il entraîner certains d’entre eux dans la spirale de l’échec ?

 
Le 5 janv. 2011
 
 
 
 
 
Acadomia