Les aides aux déménagements pour les familles

Locations de camions,  recours à une entreprise spécialisée, paiements de frais de résiliation divers et variés, le fait de déménager génère toujours des frais assez importants. Une facture salée que vous pouvez réduire grâce à différents types de « subventions ».   La prime de déménagement de la CAF

Vous y avez droit si : vous déménagez à l'occasion de la naissance de votre 3ème enfant (ou durant la grossesse qui la précède) ou plus. Ou vous déménagez en ayant au moins trois enfants toujours à charge, dont le plus petit a moins de deux ans. Vous devez également être bénéficiaire de l’aide au logement (APL ou AL) pour votre nouvelle résidence.

Le montant : il correspond à vos frais réels de déménagement dans la limite de 948,10 € si vous avez 3 enfants, 1027,11 € si vous avez 4 enfants et 79,01 € par enfant supplémentaire à partir du 5ème.

L’aide au déménagement du Pôle Emploi (en cas de reprise du travail)

Vous y avez droit si : Vous étiez au chômage et avez trouvé un emploi en CDI ou CDD de plus de 6 mois à au moins deux heures aller-retour de votre résidence principale.

Le montant : 1 500 euros maximum, en fonction de ce que votre déménagement vous a coûté.
 
L’aide au déménagement Mobilipass

Vous y avez droit si : si vous êtes un salariés muté, nouvellement embauché ou en formation dans le cadre d'un PSE (Plan de Sauvegarde de l'Emploi) et qui loue un logement sur le site d'arrivée. Et si votre entreprise cotise au 1% Logement / Action Logement.

Le montant : Il se situe entre 1600 et 3 200 euros et permet d’être remboursé de certaines dépenses annexes au déménagement non assumées par l’employeur, type frais de carte grise, ou frais d’ouverture de compteur EDF.

Le 5 juil. 2011