Les chiffres du soutien scolaire

Selon une étude Precepta menée en 2007 par Ludovic Melot, le « marché total du soutien scolaire est estimé entre 2 et 2.5 milliards d’euros ». Mais toujours selon cette étude : la part du marché souterrain est d’environ 70-80%. Comprendre : les cours particuliers sont encore aujourd’hui largement payés au noir. Toutefois, le plan Borloo de 2005 encourage le recours « encadré » à ce service à la personne par le biais d’incitations fiscales, permettant ainsi au marché officiel (entreprises de soutien scolaire) de se développer et de réduire la part de l’économie officieuse.

La demande en soutien scolaire est pour sa part en progression constante : 1 à 2% de demandes supplémentaires par an. Selon un sondage Harris Interactive d'octobre 2011, « l'éducation vient juste après la santé dans les domaines dans lesquels les parents sont prêts à envisager des dépenses supplémentaires pour leurs enfants, et 56% des parents jugent que le soutien scolaire est un bon complément à l'enseignement classique ».

Aujourd’hui, ¼ des élèves scolarisés en collège et en lycée disent avoir recours au soutien scolaire payant. Dans les lycées de prestige ce sont 75% des élèves qui suivent des cours particuliers. 

Le 17 avr. 2012