Lycée : les grands chantiers de la réforme

« Chaque année, selon Luc Chatel, ministre de l’Education Nationale (1), 50 000 jeunes quittent définitivement le lycée sans le baccalauréat. Et un étudiant sur deux échoue en première année universitaire. » A constat amère, réforme radicale ?

La classe de seconde inaugure cette rentrée ce que le gouvernement a baptisé le « nouveau lycée ». Les programmes ont été revisités, l’option SES (Sciences économiques et sociales) est devenue une discipline obligatoire, l’accompagnement scolaire et l’orientation sont quant à eux les fers de lance de cette réforme dont l’objectif est de mieux préparer les élèves à leur future entrée dans le supérieur et dans le monde du travail.

Cette réforme est d’ores et déjà appliquée en seconde et le sera dès 2011 en première et dès 2012 en terminale. Trois nouveautés majeures se dessinent dans ce nouveau lycée.

Une orientation plus flexible

La première nouveauté concerne l’orientation, avec une grande intention : la rendre progressive et réversible. Pour ce faire une palette d’options plus large a été mise en place en seconde. L’élève peut suivre deux enseignements d’exploration comme une troisième langue vivante, le latin ou le grec ou encore une option artistique associée à l’une des disciplines économiques devenue obligatoire.Ce champ d’études, plus large qu’autrefois, devrait faciliter une réorientation en milieu de première.

Cette dernière se verra dotée d’un tronc commun à compter de 2011 permettant, après avoir suivi un stage passerelle de remise à niveau, de glisser vers une autre section et ainsi éviter le redoublement. A cet égard un système de tutorat (permettant un échange entre l’élève son professeur référent et les parents) est mis en place pour accompagner l’élève dans ses choix d’orientation.

Concernant les orientations post-bac, le ministère promet l’organisation de forum emploi dans chaque établissement, une généralisation des plateformes multimédia de l’ONISEP, mais surtout l’élaboration d’un projet d’orientation pour chaque élève à l’occasion des deux heures d’accompagnement personnalisé.

 
Le 29 nov. 2010
 
 
 
 
 
Acadomia