Petite histoire des mathématiques

L’histoire de l’homme et l’histoire des mathématiques sont étroitement liées. Ce passé commun, Claire Meljac, psychologue spécialiste des troubles du calcul chez l’enfant, en a fait un ouvrage à l’usage des éducateurs et des enfants de plus de sept ans : Qui a donc inventé les mathématiques ? (Editions du petit ANAE- Pleiomedia). D’après elle : « Les mathématiques, c’est la manière de rendre présent et mobile ce qui est absent et immobile. »

Par exemple : quand l’homme doit faire des réserves de blé, il doit savoir si ces réserves sont suffisantes pour lui permettre de survivre. « Cette quantité, il faut alors trouver un moyen de la représenter. En cela, on peut dire que les maths sont un instrument de survie qui permet de se représenter quelque chose qui est absent », explique-t-elle.

Ainsi, on retrouve dans l’histoire de l’homme des marques exprimant des quantités qui sont bien antérieures à la lecture ou l’écriture dans l’esprit humain. « Les maths sont bien plus robustes que les mots, elles ont des fondements très sûrs dans l’esprit humain. Très tôt l’humanité s’est efforcée d’inscrire des quantités. L’homme tue trois bisons et on retrouve sur les murs et sur des os cette quantité que l’on marque, que l’on figure. »

Chaque civilisation a ainsi forgé son propre système de dénombrement. « Puis, avec l’invention du 0, ces systèmes sont rendus plus complets et plus souples. En plus du dénombrement, il devient possible de modifier et de prévoir. On assouplit la numération », conclue-t-elle.

Son ouvrage permet aux plus jeunes et à leurs éducateurs de comprendre pourquoi les mathématiques et l’homme ne font pas si mauvais ménage qu’il n’y parait !

Le 12 sept. 2011
 
 
 
 
 
Acadomia

rejoignez notre forum

Que pensez-vous du système de notation français ?

dernier message le 18 févr. 2015, par sysdream:

"error..."