Comment adapter mon autorité à l'âge de l'enfant?

L’autorité se fonde sur la différence d’âge : cette fondamentale distinction des générations aide les plus jeunes à se structurer. Si ce principe est impératif, les interdits et leurs enjeux changent nécessairement à mesure que l’enfant grandit. Comment peut-on, alors, adapter son autorité de parent à l’âge de l’enfant ?

De 2 à 3 ans

Quand l’enfant commence à marcher, à explorer et toucher tout ce qui l’entoure, il s’agit avant tout de lui signaler ce qui pourrait être dangereux pour lui : dites « non » fermement et systématiquement aux tentations les plus périlleuses, sans pour autant interdire toute découverte

La période qui intervient entre 2 et 3 ans est souvent celle du « non » systématique. Ce refus têtu opposé aux parents à propos de tout permet à l’enfant d’affirmer son identité et il est souvent vain de chercher absolument à le faire céder. Evitez par exemple de lui faire manger à tout prix la nourriture qu’il refuse, en ayant recours à la colère ou même au jeu, car vous risquez de faire de chaque repas une épuisante bataille. Manifestez votre propre plaisir à manger ce que vous aimez, variez vos menus et les siens. Soyez toujours ferme en revanche face aux désobéissances qui pourraient être dangereuses (traverser sans regarder, jouer avec une prise électrique…), en expliquant pourquoi. De la même façon, condamnez systématiquement la violence : frapper, mordre ses camarades ou casser leurs jouets… tout ceci doit faire l’objet d’interdits absolus et fondamentaux. Evitez de vous mettre en contradiction avec ces principes, en sanctionnant par exemple les coups par une fessée.

De 3 à 6 ans

L’enfant de 3 à 6 ans, en proie au fameux complexe d’Œdipe, exprime volontiers son désir d’épouser son papa ou sa maman. Il est alors important de poser clairement cet interdit : expliquez qu’il n’est pas possible de se marier avec ses propres parents, comme il n’est pas permis de dormir dans leur lit. C’est également le moment de dire à l’enfant que son corps, dans ce qu’il a de sexuel, lui appartient : personne ne doit le toucher contre sa volonté, et lui-même ne doit pas s’exhiber en public.

 
 
 
 
 
 
Acadomia

rejoignez notre forum

Que pensez-vous du système de notation français ?

dernier message le 18 févr. 2015, par sysdream:

"error..."