Comment aider son enfant à décompresser ?


1/ L’élève qui a du mal à décompresser est souvent celui qui ne sait pas distinguer le moment de l’étude de celui de la détente. Pour l’aider, commencez par séparer consciencieusement et sans pitié dès le début de la scolarité de votre enfant les temps de travail et celui de détente : on ne travaille pas ses cours avec des écouteurs sur les oreilles, ou avec la télévision en arrière plan (même sans le son), ou en répondant toutes les trente secondes à un correspondant sur la messagerie instantanée !

2/ Dans le même ordre d’idée, incitez-le à choisir lui-même les plages horaires durant lesquelles il s’attèlera à son travail scolaire – quitte à les adapter ensuite au volume de travail qu’il a à gérer. Mieux vaut travailler une heure et demie en s’appliquant et en s’investissant dans ce que l’on fait pour mieux se détendre ensuite que de s’appesantir mollement sur une leçon pendant trois heures.

3/ Encouragez-le à pratiquer régulièrement au moins une activité physique, dans laquelle il puisse se défouler et s’oxygéner.

4/ La musique, ou toute autre activité artistique, peuvent aussi permettre à votre enfant de déconnecter son cerveau d’un apprentissage parfois fastidieux. Attention toutefois à ne pas multiplier les activités extrascolaires : si l’emploi du temps de votre enfant est plus chargé chez vous qu’à l’école, ses activités de « détente » deviendront vite pour lui la source d’une pression bien plus grande que celle de sa scolarité !

5/ Dans la droite ligne du point précédent, veillez à ce que votre enfant réserve notamment en fin de semaine ou durant les vacances des moments où rien n’est planifié : c’est aussi au cours de ces périodes où le cerveau n’a pas à se mobiliser en vue d’une énième échéance que la pression retombe efficacement.

 
 
 
 
 
Acadomia

rejoignez notre forum

Que pensez-vous du système de notation français ?

dernier message le 18 févr. 2015, par sysdream:

"error..."