regards d'experts

Orientation

19 déc. 2011

Entretien avec la responsable pédagogique d’Acadomia

Parcours Bibliographie

 

Comment dire à mon enfant que son choix  d’orientation est utopique, sans briser ses rêves ?

Laissez-le s’exprimer et encouragez-le dans son projet. Si votre discours est trop défaitiste, il peut se braquer et penser que vous ne le sentez pas capable d’accomplir ses rêves. Si vous sentez qu'il a une vision trop idéaliste d’un métier, naviguez avec lui sur les sites spécialisés. Certains proposent des vidéos de professionnels parlant de manière très concrète de leur métier. Exemple : www.lesmetiers.net. Dans un second temps, prenez rendez-vous avec un conseiller d’orientation : son opinion aura un impact important sur votre enfant. Son statut d’expert et le fait qu’il soit extérieur à la famille lui confère un crédit particulier aux yeux de l’ado.


Comment rester ouvert à sa passion, alors que le métier qu’il veut faire n’offre pas de perspective d’emploi ?


Quoi qu’il arrive il est toujours bon qu’un enfant ait un ou deux projets alternatifs, au cas où le premier ne fonctionnerait pas. Il doit pouvoir rebondir. Dans le cas contraire, il risque de se retrouver sans rien et de devoir se réorienter. Il importe aussi d’adapter son projet au contexte socio-économique : il est passionné de musique et a le goût du spectacle ? Qu’il obtienne une formation d’ingénieur du son : les métiers techniques sont très prisés dans l’audiovisuel… Il est passionné de psychologie ? Qu’il choisisse la branche psychologie du travail en complétant son cursus par une spécialisation en ressources humaines : ce parcours est très apprécié des employeurs. Il y a toujours des solutions pour rendre un projet réaliste et réalisable.

Comment est-il possible de faire découvrir des métiers à son enfant ?

Toutes les occasions sont bonnes ! Vos amis et les membres de votre famille exercent certainement des professions très différentes. N’hésitez pas à les questionner en compagnie de votre enfant sur leur métier, leurs conditions de travail, voire à les solliciter pour qu'il puisse effectuer un stage pendant les grandes vacances, par exemple. Multiplier les stages dans des univers professionnels variés, c’est s’offrir une possibilité d’ouverture et de découverte qui permettra à votre enfant de faire un choix d’orientation avisé.

Quel rapport établir entre l’enfant et le travail de ses parents ?

Il est important que les parents puissent décrire de la manière la plus objective possible leur activité professionnelle. Pour ce faire, vous pouvez essayer de construire une fiche métier de votre profession : description des activités, conditions de travail, horaires, salaires, type de formation. Cela vous évitera d’avoir un discours trop orienté et d’influencer votre enfant en lui fournissant des données quelquefois négatives issues de votre propre stress.


Comment optimiser le stage de découverte de troisième ?


Dans la mesure du possible, essayez de lui faire découvrir un autre univers professionnel que le vôtre. Sondez votre enfant sur les métiers qui l’intéressent et voyez dans votre entourage si vous connaissez une personne travaillant dans ce domaine et qui peut l’accueillir dans son entreprise. Si votre enfant doit finalement réaliser son stage dans votre entreprise, essayez de lui faire découvrir quelques services clés : la communication, l’informatique, la comptabilité, les achats…


Outre ses notes, quels aspects faut-il prendre en compte pour réussir son choix d’orientation ?

Les premiers paramètres à considérer sont ceux qui sont inhérents à l’élève : sa  personnalité, ses aptitudes, ses centres d’intérêts, ses ambitions. Puis ceux qui lui sont extérieurs et avec lesquels il doit composer : les filières, les métiers, le marché de l’emploi. Il faut essayer de les concrétiser en un projet réaliste.

 

Doit-on soumettre l’enfant à des tests pour connaître sa personnalité ?

L’adolescence est une période de grands questionnements sur soi, son identité. Certains jeunes donnent l’impression de n’avoir envie de rien, d’autres au contraire sont très dispersés, touchent à tout et commencent souvent de nouvelles activités sans les achever. Les tests permettent de faire le tri et de mettre en exergue les centres d’intérêts et les motivations qui correspondent vraiment à la personnalité de l’enfant. Cela est décisif pour faire un choix d’orientation pertinent.

 

Comment mesurer le potentiel d’un enfant ?

Il est vrai que quelquefois les notes ne révèlent pas forcément le potentiel d’un enfant. Combien d’élèves surdoués ou précoces sont en échec scolaire… Chez Acadomia, nos conseillers d’orientation s’attachent lors de l’entretien à questionner l’élève sur ses mauvais résultats : quelques fois, c’est une erreur de parcours… Il suffit qu’un enfant soit démotivé, perdu ou déprimé pour que ses notes s’effondrent. Les entretiens nous ont permis de repérer que certains avaient un potentiel que les notes n’exprimaient pas. D’autre part, un potentiel doit toujours être évalué en fonction de l’orientation choisie : un élève peut avoir un potentiel limité en physique mais s’il veut tenter une école de commerce, cela sera moins gênant. Chaque élève a un potentiel qu’il pourra exprimer si ces études sont adaptées à son profil.

 

Quand doit-on mettre en chantier le projet d’orientation ?

Selon la théorie désormais avérée du psychologue américain John Holland, les centres d’intérêt d’un jeune se fixent vers l’âge de 15 ans et évoluent peu par la suite. C’est donc à ce moment qu’il faut envisager concrètement son orientation.

 

Doit-on en tant que parent assurer le suivi de la mise en œuvre du plan d’action?

D’une manière générale, le parent doit laisser son enfant faire un certain nombre de démarches seul comme la visite des salons, la recherche d’informations au sein du CIO. Son rôle sera d'abord de questionner, écouter et rassurer son enfant pour savoir où il en est, pour connaître ses craintes ou ses doutes. Il pourra ainsi identifier le moment où son ado a besoin d’aide et faire appel à un spécialiste de l’orientation si besoin.


En quoi l’offre Acadomia aide-t-elle à mettre en place ce planning ?

Les prestations d’orientation d’Acadomia interviennent à la fois dans la définition du projet mais également dans sa concrétisation. Le bilan d’orientation est utile pour guider le jeune et lui permettre de mieux se connaître, de trouver la formation et le métier qui lui correspondent le mieux. Les modules individuels vont aider à préparer les dossiers, les entretiens de motivations pour les filières sélectives.

 

Comment transformer une somme d’informations sur l’enfant en projet d’orientation ?

Le projet va se dessiner au fur à mesure que l’élève aura répondu à toutes les questions qu'il se pose : quels sont mes centres d’intérêts principaux ? Quels sont les métiers rattachés à ces centres d’intérêts ? Quelles études peuvent me permettre d’accéder à ces métiers ? Ai-je les aptitudes ou le dossier scolaire pour intégrer ces filières ?

 

Un projet implique-t-il nécessairement des compromissions ?

Pas forcément. Tout dépend de la situation de l’élève, de son niveau scolaire et du degré de réalisme de ses souhaits. Certains jeunes arrivent effectivement en bilan en tenant un discours complètement en dehors de la réalité, notamment en terme de salaire ou d’efforts à fournir pour intégrer des filières très sélectives. Plutôt que de faire des compromissions, il s’agit de recadrer les ambitions de l’élève en lui expliquant les contraintes de certains choix ou en revenant sur une vision un peu trop idéalisée d’un métier.

 

Quand doit-on faire appel à un organisme extérieur pour aider à mettre en forme le projet ?

Dès que l’on n’arrive pas à répondre seul à l'une des questions, il est nécessaire de se faire aider par un expert de l’orientation qui, grâce à des tests et des entretiens, préconisera à votre enfant une orientation fiable et adaptée.

 

Quel est l’intérêt du bilan d’orientation ?

Faire un bilan d’orientation, c’est gagner l’assurance d’avoir un projet précis, concret avec un plan d’action à la clé. Autre avantage de cette démarche, elle redonne confiance au jeune et l’aide à mieux se connaître.

 

Quels sont les apports spécifiques d’un bilan d’orientation lorsqu’il est réalisé par Acadomia ?

Outre le fait de proposer des tests sur les centres d’intérêt des jeunes et d'organiser des entretiens, nous recevons également les parents en entretien dans la phase de restitution. Nous essayons également de proposer au moins deux projets différents à l'enfant et de lui conseiller des métiers qui offrent des débouchés. Enfin, chaque élève reçoit un plan d’actions à court terme, moyen terme et long terme pour lui permettre de prioriser les démarches qu’il aura à accomplir pour concrétiser son projet.

 

Propos recueillis par Marie Bernard 

 
 
 
 
Acadomia

rejoignez notre forum

Que pensez-vous du système de notation français ?

dernier message le 18 févr. 2015, par sysdream:

"error..."